Quel fonds commun de placement choisir selon la conjoncture?

Avec la variété des fonds commun de placement existants, les investisseurs disposent de nombreux choix, mais il faut savoir que certains types de fonds s’adaptent mieux à une certaine conjoncture économique donnée que d’autres.

Un fonds commun de placement se base sur la mise en commun de fonds de plusieurs investisseurs. Le choix d’une telle structure permet à ces derniers d’accéder à des titres et des instruments financiers diversifiés auxquels ils ne pouvaient accéder en tant qu’individus, en plus de réaliser des profits grâce à leurs placements et une gestion optimale.

Les fonds à revenus fixes

Ce type de fonds représente un investissement assez sûr, mais la rentabilité de leurs titres n’est pas trop élevée. Le risque est assez limité et c’est pour cette raison que ces fonds sont très adaptés en situation de crise, car les valeurs qui les composent...



ne fluctuent pas de façon soudaine ou rapide. Dans ce type de fonds, on trouve :

Les fonds du marché monétaire

Les fonds du marché monétaire placent leur argent dans des bons du Trésor, des obligations à court terme ou des acceptations bancaires. Ils misent plus sur la sécurité du capital et le niveau de risque est quasiment nul.

Les fonds d’obligations

Les fonds d’obligations disposent d’un portefeuille d’obligations corporatives, municipales et gouvernementales. Le gain n’est pas trop élevé, mais leur principal objectif est la sécurité du placement et la stabilité du revenu. Le niveau de risque de ces fonds est très faible.

Les fonds hypothécaires

Le portefeuille de ce type de fonds repose sur les prêts hypothécaires liés à des propriétés résidentielles ou commerciales. Le risque encouru est minime.

Les fonds de dividendes

Ces fonds visent à générer un revenu et une croissance du capital sur le long terme. Les placements sont faits dans des actions privilégiées, afin de tirer profit de l’avantage fiscal accordé aux revenus sous forme de dividendes. En ce qui concerne leur niveau de risque, il est de faible à moyen.

Les fonds mixtes

Ces fonds peuvent être qualifiés d’intelligents, car ils associent merveilleusement sécurité et revenus élevés. Ils ont l’avantage de s’autoadapter à toutes les situations économiques que ce soit une crise, une récession, une croissance, ou autre, vu qu’ils sont très flexibles. Ils peuvent prendre différentes formes notamment :

Les fonds équilibrés

Les fonds équilibrés associent parfaitement la sécurité, le revenu et la croissance. Ces fonds se basent sur la diversification de leurs titres entre actions privilégiées et ordinaires, obligations et débentures. Une telle composition permet de maximiser le rendement du portefeuille, et surtout d’ajuster sa composition en fonction de la conjoncture économique et des prévisions portant sur l’évolution du marché boursier et des taux d’intérêt. De tels fonds ont l’avantage d’offrir une grande adaptabilité et surtout de courir un risque modéré.

Les fonds de répartitions d’actifs

Ils sont très similaires aux fonds équilibrés, mais avec plus de liberté dans le choix des placements. Aucune restriction n’est appliquée quant à la répartition des titres d’un portefeuille qui peut être composé d’un seul ou plusieurs types de placements. En général les gestionnaires composent leurs actifs en fonction de la conjoncture.

Les fonds d’action

Parmi les fonds communs de placement, les fonds d’action sont les plus populaires et ils gèrent surtout des portefeuilles constitués principalement d’actions ordinaires. Ces fonds peuvent être intéressants dans un environnement économique stable qui ne connait pas de changements soudains ou rapides, car ils présentent beaucoup de risque. On distingue entre :

Les fonds géographiques

Les investissements dans ce type de fonds est concentré dans un pays ou une zone géographique. De par cette forte concentration, le risque lié au placement dans ces fonds est très élevé.

Les fonds à capitalisation

Les fonds à capitalisation : Ces fonds se spécialisent dans l’investissement dans des sociétés en fonction de leur taille (petite, moyenne ou grandes structures). Cependant, il faut dire que plus la taille de l’entreprise est petite plus le risque encouru est important vu qu’elle est en phase de démarrage, contrairement à une plus grande entreprise qui est déjà bien établie et stable sur le marché.

Les fonds sectoriels

Les placements de ces fonds sont effectués en fonction des secteurs d’activités jugés les plus porteurs par le gestionnaire. Ces fonds sont considérés comme très volatiles surtout qu’ils ne sont pas aussi diversifiés.









Pas de commentaire »

Vous aussi publiez votre commentaire.